Patrick Fiori
Une voix au service de l'âme méditérranéenne
Patrick Fiori, un chanteur identitaire

Patrick Fiori, un chanteur identitaire (Le petit dictionnaire de la chanson française. Novembre 2004. )

La comédie musicale Notre Dame de Paris connut un énorme succès public de 1998 à l'an 2001, et révéla de nombreux talents francophones. Parmi eux, Garou, Julie Zenatti, Bruno Pelletier ou encore Patrick Fiori, qui y interpréta le rôle de Phoebus.............................
 


Ce dernier, pourtant, n'était pas un débutant et eut très jeune la conviction d'être un chanteur né. Depuis son expérience de Notre Dame de Paris, le chanteur marseillais d'origine corse a d'ailleurs à plusieurs reprises prouvé son immense talent, son dynamisme et sa gentillesse. Chanteur, auteur, compositeur, Patrick Fiori est aujourd'hui un de nos artistes les plus convaincants et les plus attachants.

Origines

Né à Marseille le 23 septembre 1969, Patrick Chouchaian est un enfant du soleil, d'origine corse par sa mère et arménienne par son père. Entouré de trois frères et surs, le jeune Patrick grandit entre la cité phocéenne et la ville corse de Cargèse, où il développe rapidement un goût prononcé pour les spectacles et le chant. A seulement douze ans, il est remarqué par Franck Fernandel, fils du comédien Fernandel, lui aussi marseillais et chanteur. Franck lui propose alors de participer à l'élaboration d'une comédie musicale provençale. Ce spectacle, La légende des Santonniers, permet donc au jeune Patrick de débuter sa carrière. Dès lors, il conserve l'intime conviction d'être fait pour la chanson. Il est engagé pour un autre spectacle à l'Opéra de Marseille, Le jardin de l'enfance, et décide, avec l'aval moral et financier de ses parents, d'abandonner le Collège pour se lancer dans la chanson. De concours en spectacles amateurs, il exerce son art et se fait remarquer par le timbre de sa voix déjà mature et posé. Jusqu'à cette année 1985 durant laquelle, à seulement 16 ans, il a la chance d'enregistrer un premier 45 tours, Stéphanie . Ce titre passe plutôt inaperçu mais Patrick, entêté, ne lâche pas prise, et enregistre par la suite deux autres disques, Dans ton regard et Le cur à fleur d'amour .

Le tremplin

Jeune espoir de sa génération, il doit son envol artistique au grand Léon Zitrone, qui, précurseur des Star Academy ou autre Nouvelle Star, anime à la télévision française Les habits du Dimanche, une sorte de radio-crochet cathodique. Pendant sept semaines, Patrick tient le haut de l'affiche et distance tous ses concurrents. En vrai professionnel, il est par la suite engagé en première partie de Gilbert Montagné. Autre récompense pour ce jeune talent : il remporte en 1992 Les Francophonies de Perpignan. C'est en 1993 qu'il va réellement décoller, lorsqu'il est choisi parmi de nombreux concurrents pour représenter la France au Concours de l'Eurovision en Irlande. Il y interprète Mama Corsica, écrite par François Valéry, et remporte une estimable quatrième place. Ce concours a le mérite de le faire connaître de tous les français, qui vont rapidement s'attacher à ce jeune méditerranéen. Désormais sollicité de toute part, Patrick Fiori peut laisser exploser son talent et se lancer dans ses premières compositions. Fruit de ces premiers efforts, un album Puisque c'est l'heure , qui sort en 1994 et précède de seulement quelques mois un deuxième opus Le cur à l'envers en 1995. Il devient un habitué des plateaux télés et des scènes francophones. Mais ce ne sont que les prémices au merveilleux phénomène de Notre dame de Paris.

Notre Dame de Paris

Alors que Patrick signe son premier véritable contrat avec Sony en 1998, il fait la connaissance de Luc Plamondon, qui l'engage pour le rôle de Phoebus dans la Comédie Musicale Notre Dame de Paris. Cette comédie est un énorme succès international et un véritable vivier de talents (Garou, Pelletier, Zenatti,). Le nom de Fiori reste définitivement associé à ce spectacle, pour lequel le chanteur donnera plus de deux ans de sa vie. Il fait désormais parti des espoirs de la chanson française et son talent n'est plus à démontrer. Il apparaît dans toutes les émissions pour interpréter en trio Belle avec Daniel Lavoie et Garou. Cette chanson est un immense tube et reste en tête des hits-parades pendant des semaines. La sortie, la même année 98, de Prends-moi , montre également sa capacité à mener de front plusieurs défis et à les réussir.

Carrière solo

L'après Notre Dame de Paris est loin d'être risqué pour Fiori, qui, contrairement à ce que pense une grande partie du public, n'est pas un débutant. Avec plus dedix ans de carrière derrière lui, le chanteur n'a aucun mal à s'affranchir du succès de la comédie musicale et sort en avril 2000 un album très personnel Chrysalide , qui assoie définitivement sa réputation de compositeur et d'interprète authentique. En haut de la vague, il est omniprésent. Sur scène, bien sûr, puisque sa tournée le mène dans toute l'Europe, mais aussi sur les écrans de cinéma lorsqu'il prête sa voix à deux personnages de dessins animés (Mulan et Le prince d'Egypte), et sur toutes les ondes radio avec les extraits de son album, ou avec la troupe des Enfoirés. C'est justement au sein de cette association d'artistes, créée par Coluche dans les années 80, que Patrick rencontre le grand Jean-Jacques Goldman, avec lequel il se lie d'une amitié certaine. Leur collaboration artistique donnera naissance en 2002 au cinquième album de Patrick, sobrement intitulé Patrick Fiori. Titre phare ce cet album très rock and roll : Marseille, en hommage à sa ville natale.

S'il cosigne en grande partie les titres de son album, Fiori prend aussi le temps d'écrire pour les autres, avec toujours beaucoup de succès. Julie Zenatti, Patricia Kaas ou encore Liane Foly en font l'heureuse expérience.

S'il fut découvert par la Comédie musicale Notre Dame de Paris, Patrick Fiori a su peaufiner son art depuis son plus jeune âge, se donnant les armes nécessaires pour rester au sommet de son art. A trente cinq ans, il est un artiste de cur, sensible et généreux, fort de cinq albums et de nombreux tubes, en solo, avec ses comparses de Notre Dame, ou avec les Enfoirés. Souvent invité des plateaux de télévision, le public a toujours un grand plaisir à l'applaudir et à le suivre lors de ses longues tournées. Irréprochable, tant dans la qualité de son travail d'interprète et d'auteur, que dans son comportement d'homme, Patrick Fiori reste aujourd'hui un de nos artistes les plus enthousiasmants.

© Petit dico SeB novembre 2004